Cor

Doyenne : Antoinette Baehler

[dès 7 ans]

Variante moderne d’un instrument fort ancien, le cor est constitué d’une embouchure en forme d’entonnoir, d’un tube à paroi mince de perce étroite (long de 4 mètres), qui se termine par un pavillon très évasé.
Le son est produit par la vibration des lèvres sur l’embouchure. La main droite tient l’instrument et la main gauche actionne des pistons ou soupapes.Il appartient à la famille des cuivres.

Un brin d’histoire
Déjà connu des Romains, le cor résonne au XVIe siècle sur les terrains de chasse. Ce "cor de chasse" se transforme au cours du siècle suivant et au XIXe siècle, pour devenir l’instrument à pistons que nous connaissons aujourd’hui.
Le cor puise son répertoire dans tous les styles: fanfares, musique de chambre (Mozart, Beethoven), musique symphonique. Tous les grands compositeurs, en particulier les romantiques (Wagner, par exemple), ont mis le cor en valeur. Dans le répertoire soliste, citons les concertos de Haydn, Mozart et Schumann. Il est indissociable du quintette à vent (flûte, hautbois, clarinette, cor et basson) et du quintette de cuivres (deux trompettes, cor, trombone et tuba).
Les compositeurs du XXe siècle l’ont également mis à l’honneur: R. Strauss, P. Hindemith, B. Britten.

Les études

Les bois (flûte traversière, hautbois, clarinette, saxophone, basson) et les cuivres (trompette, cor, trombone) sont les instruments à vent de l’orchestre symphonique. Les compositeurs leur donnent la fonction de «colorer» l’orchestre. Par la diversité de leurs timbres et de leurs tessitures, ils sont l’expression d’une palette de sonorités très riches. Chacun de ces instruments a son propre répertoire, dans des styles très variés, incluant solos et musiques d’ensembles.

Plan d'étudesTélécharger

Renseignements pratiques
Avant de louer ou d’acheter un instrument, il est indispensable de consulter le professeur.

S'inscrire en ligne

Enseignants